Rechercher
  • Anaïs SERVEL

la reconversion en Sophrologie - mon interview face à Charlotte K.

Reconversion infirmière : voici le témoignage d’une infirmière devenue sophrologue, un métier très en vogue chez les IDE !



Vous souhaitez vous reconvertir, mais vous manquez d’idées ? 

.

.

“Notre métier d’infirmière est un très beau métier. Cependant, il faut aimer ce métier pour le faire. Et quand les conditions de travail en tant qu’iDE deviennent difficile à supporter, une reconversion est indispensable.”

Vous allez découvrir ici mon interview avec Anaïs qui a bien voulu nous partager son parcours de reconversion d’infirmière à sophrologue.

.

Témoignage reconversion infirmière : pourquoi pas sophrologue ? . Mais qu’est-ce-que la sophrologie exactement ? . “La sophrologie est une méthode de développement personnel qui va permettre d’avoir une meilleure connaissance de soi, de développer ou de renforcer ces potentiels et ces capacités afin d’améliorer son bien-être et sa qualité de vie. En cela, le sophrologue donne à la personne des outils pour devenir autonome face à ces problèmes. La sophrologie a était crée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo en 1960, désireux de trouver d’autres techniques pour aider et soigner ses patients ou Alfonso Caycedo voulait trouver une alternative à l’hypnose et souhaitait découvrir de nouvelles méthodes. Après s’être inspiré de différents courants occidentaux (dont la neurologie, la psychologie, la phénoménologie…), Il a donc réalisé un voyage de 3 ans en orient où il a notamment appris le yoga, la méditation et le zen japonais. Il alors découvert que : . On peut soigner l’esprit avec le corps et on peut soigner le corps avec l’esprit . La sophrologie est donc à la croisée des deux mondes orient et occident.” . . . Reconversion infirmière, pourquoi se reconvertir ? . . Qu’est-ce qui t’a poussé à te reconvertir ? . . Anaïs est infirmière de formation et a décidé de se tourner vers la sophrologie il y a 2 ans. “Pourquoi j’ai voulu me reconvertir ?

  • Je m’étais beaucoup donnée

  • Je m’étais beaucoup épuisée

  • Souffrant d’une double scoliose, je devais trouver une alternative moins épuisante pour ma santé

  • Je m’étais demandé un jour : “à quel moment je prends soin de moi” ?

A l’issu de mon bac, je suis rentrée à l’école d’auxiliaire de puéricultrice car je souhaitais travailler auprès les enfants. Lors d’un stage j’ai rencontré une IDE et j’ai découvert le métier d’infirmière pour le côté relationnel, la notion d’aide et le côté humain. Elle m’a fait faire une piqûre et j’ai réussi ma 1 ère piqure du premier coup ! Un bon coup d’adrénaline ! Je voulais apporter des soins, apprendre car j’adore apprendre et surtout comprendre. Mais ne voulais pas de suite travailler auprès des enfants et leur procurer de soin invasif (j’avais une expérience d’un soin avec un enfant porteur d’une broche…) car j’appréhendais que l’enfant ne comprenne pas la notion de douleur. J’ai fait mon école d’infirmière à Sainte Anne Paris. Lors de mes stages, j’ai eu une chance folle. Je suis tombée sur des IDE passionnées qui ont vite compris que j’étais moi-même passionnée. . . Témoignage infirmière sophrologue : parcours .

. Anaïs, peux-tu nous parler de ton parcours professionnel ? . Pendant 3 ans Mon 1 er poste a été infirmière polyvalente aux urgences pédiatrique  où j’ai pu me former au poste d’IAO (Infirmière ‘accueil et d’orientation). Cependant, la cadence était infernale ! 1 enfant toutes les 5 mins (pour seulement 2 IAO). De plus, l’hôpital au sein duquel je travaillais était proche d’une zone précaire. Nous devions donc gérer pas mal de bobologie, en plus du reste. J’ai décidé de quitter ce service car il y avait un turn over important dans l’équipe. Et j’avais besoin de connaitre autre chose. Il y également eu beaucoup de changement au sein des cadres de santé des urgences et du pole ! Pendant 1 an J’ai trouvé un poste d’infirmière en recherche clinique. Une IDE en recherche clinique à plusieurs rôles selon les recherches, elle peut soit préparer des perfusions, injections, en “aveugle” pour la recherche clinique, soit faire les gestes techniques auprès du patient, cad : injecter un produit à un patient ne sait pas si c’est placebo ou si c’est le vrai traitement, faire des bilan sanguins, faire des prises de constantes… Je devais alors faire des prises de constantes +++ (effets secondaires ) Heureusement, beaucoup de recherches cliniques se sont avérées bonnes. Dans ce genre de service, la rigueur est au coeur de nos actes, plus que jamais. Cependant deux aspects m’ont fait quitté ce service : De nombreuses heures supplémentaires non payées Et des problèmes de hiérarchie… Pendant 1 an Je me suis alors tournée vers l’interim : USC pédiatrique, maternité, gynécologie, neurologie pédiatrique… Puis Mon dernier poste fût en crèche en tant que directrice de crèche. Je voulais retourner dans le Sud à terme mais je savais qu’en Province, on ne prend pas les IDE qui ne sont pas puéricultrice, comme cela se fait à Paris. C’est lors de mon dernier poste en crèche que j‘ai découvert la sophrologie. En effet, ce dernier poste m’a demandé beaucoup d’investissement personnel et de dynasmisme car il fallait redonner de l’energie et restructurer l’équipe qui avait eu beaucoup de changement de direction durant presque 1 an. C’est a ce moment là que j’ai eu besoin de me recentrer sur moi même et sur mon bien-être. A beaucoup donner aux autres durant longtemps, il arrive que l’on se perde de vue soi même. J’étais arrivée à un stade où je n’avais plus de temps à consacrer à ma vie sociale. La sophrologie m’a apprit à vivre dans l’instant présent et dans le positif. . . . Pourquoi devenir sophrologue ? Qu’est-ce qui t’a poussée à te tourner vers la sophrologie ? . . Je me suis alors demandée : Je fais une pause ? Je prends un mi-temps ?  . Finalement, j’ai petit à petit décidé d’ouvrir mon propre cabinet de sophrologie près de Montpellier.” . “Pourquoi avoir choisi une reconversion infirmière en sophrologue ? Car je voulais prendre plus soin de moi. Et la sophrologie s’applique tout d’abord à soi. Quand j’ai commencé à pratiquer la sophrologie, je me suis dit que c’était là ma voie. Je m’étais déjà formée à l’hypnose avec les enfants dans le cadre de mes expériences d’IDE en pédiatrie. J’ai eu ensuite de douleurs dos à cause de ma double scoliose qui m’ont forcées à m’arrêter pendant 8 mois. J’ai eu le chance de tomber sur une conseillère Pôle Emploi super ! Elle m’a accompagnée dans mon envie de me tourner vers une formation en sophrologie. Avant cela, j’avais pensé, comme beaucoup d’infirmière, a la naturopathie mais la durée et le coût des études m’ont refroidie. J’aime travailler avec les enfants car ils nous transmettent toute leur énergie ! C’est super motivant !” . . . Témoignage infirmière sophrologue : Quelle formation ? Quelle formation as-tu suivi ? Quelle est le coût de cette formation ? . . “J’ai donc suivi une formation en sophrologie de 6 mois. Elle coûtait 3000 euros mais mon école a pu être financée à 50 % grâce à Pôle Emploi. Le rythme de mon école de sophrologie était de 2 jours, une semaine sur deux. Mais il faut aussi prévoir beaucoup de temps de travail personnel. J’ai choisi une école reconnue au titre du RNCP pour avoir plus de crédibilité.Et parce que cela pourra peut être être intéressant à l’avenir si les mutuelles prennent en charge des consultations en sophrologie. J’avais à ce moment là des droits au chômage puis je me suis retrouvée en congé maternité. J’ai ensuite effectué des remplacements en plus de mon école. Puis au moment de lancer mon activité. Pour commencer, j’ai effectué des séances à domicile. Ensuite, j’ai suivi une formation en massage bébé. Car je voulais garder ce lien avec les enfants, ce que j’ai toujours voulu faire. Puis j’ai découvert un local juste en face d’un médecin et d’un laboratoire. Ce fut le coup de foudre ! J’ai eu la chance d’avoir l’aide de mon papa pour les travaux car c’est une partie à ne pas négliger lorsque l’on réhabilite un local. Actuellement je bosse 1 journée par semaine pour mon activité de sophrologue et une journée environ pour les massages bébé.” . . . Reconversion infirmière à sophrologue . . Comment arrives-tu à mettre en avant tes compétences d’IDE dans ton activité ? . “Notre expérience et notre diplôme infirmier nous apprendre un certain nombre de compétences qui sont très utiles pour débuter une activité de sophrologue :

  • L’empathie

  • Le relationnel

  • Mon expérience avec les enfants

  • L’écoute

  • Et le fait de savoir prendre de la distance pour certaines situations difficiles.”

. Consultation d’une infirmière sophrologue Comment se déroule un rendez-vous avec toi ? . “Le but de la sophrologie est d’apprendre à se détendre pour prendre de la distance avec ses émotions et ses a priori, mais aussi à se concentrer sur l’écoute de ses ressentis. Pour cela on va , à l’aide d’exercice et de techniques, atteindre l’état de conscience entre la veille et le sommeil afin de faire sauter toutes nos barrières et être vraiment à l’écoute de notre corps. On va  alors prendre conscience de nos ressentis face à nos expériences de vie.

  • Facebook

  • Pinterest

  • Twitter

  • Gmail

En fonction de l’objectif de la séance, on travaille donc sur différentes techniques :

  • Respiration

  • Contraction décontraction musculaire avec mouvement doux

  • Visualisation positive

Dans le cerveau, que tu vives l’expérience ou que tu y penses, ton cerveau réagit pareil. On cherche donc à faire vivre au cerveau certaines expériences dans le but de soulager, de détendre…” . Pourquoi aller voir une sophrologue ? . Pour quelles raisons vient-on te voir ? . “Il existe un très grand nombre de raisons d’aller faire des séances de sophrologie … par exemple pour :

  • Détente

  • Gestion émotion

  • Gestion angoisse

  • Sommeil

  • Confiance en soi

  • Perte de poids

  • Gestion anxiété

  • Gestion colère

  • Préparation sportif

  • Acouphènes

  • Chimiothérapie : visualisation

  • Enfant (gestion émotion, manque de sommeil)

En fait le but c’est d’enlever des pensées le négatif et mettre du positif à la place. Par exemple pour l’anxiété, il faut parfois couper le lien générationnel, travailler sur la respiration, redonner confiance  etc.” . . . Quelles structures pour exercer la sophrologie ? . . Quelles sont les différentes structures/lieux au sein desquelles une sophrologue peut exercer ? . “Un sophrologue peut exercer dans différentes structures :

  • En Libéral

  • Au sein des Hôpitaux ( c’est souvent des formations accordées à des IDE déjà sur place)

  • En Entreprises

  • Dans des Ecoles (gestion du stress, concentration, nommer les émotions)

  • Dans des Grandes écoles (médecine, écoles de commerce)

  • Au sein d’EHPAD”

. . . Témoignage d’une infirmière sophrologue : quel salaire ? . . Quel salaire une sophrologue peut-elle espérer ? Au bout de combien de temps, une sophrologue peut-elle vivre de son activité ? . “Le salaire moyen d’une sophrologue est vraiment très varié car, la plupart du temps, une sophrologue a plusieurs caquettes. ( – 1000 euros à + 3000 euros) Il faut en effet prévoir plusieurs casquettes pour vivre et compter 2 ans avant d’avoir un salaire décent. Toutefois cela dépend  aussi de la concurrence et de la motivation.” . . . Infirmière à sophrologue : quelles difficultés ? . . Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées lors de ta reconversion d’infirmière à sophrologue ? . “Le budget, et le temps ! Le confinement n’a pas aidé… Il faut être vraiment disponible pour les séances, prendre le temps de l’écoute lors des séances. Ne pas arriver 5 minutes avant son client, sinon on n’est pas dedans. La CFE : Cotisation foncière des entreprises est aussi à prendre en compte, la taxe foncière et la cotisation à 22% sur les soins. Les travaux ont été aussi fatiguant même si j’ai eu la chance d’avoir de l’aide.” . . . Projets professionnels . . Quels sont tes projets professionnels pour la suite ? . “J’aimerais donner des cours. Je souhaiterais que mon cabinet devienne un espace de développement personnel de manière plus général. Ne pas m’arrêter à la sophrologie, mais offrir des différents services. (préparation à la naissance avec de la sophrologie prénatale en piscine) J’aimerais également m’associer à un autre professionnel paramédical au sein de mon cabinet, pour sous-louer mon cabinet et apporter un panel de propositions bien-être à ma clientèle.” . . . Conseils pour une infirmière qui souhaite se reconvertir en sophrologue . . Quel conseil donnerais-tu à une infirmière qui souhaite se reconvertir et se lancer à son compte ? . “Il faut se former en continue et investir dans des livres ! Il ne faut pas avoir peur de se lancer, de prendre des

  • Facebook

  • Pinterest

  • Twitter

  • Gmail

risques, de vivre à fond !” Anaïs est infirmière DE et sophrologue depuis 1 an. Elle exerce dans son cabinet à Aigue Morte. Vous pouvez la suivre ici sur instagram ou allez faire un tour sur son site internet Soin et Soi. N’hésitez pas à la contacter si vous souhaitez des conseils sur son parcours ou même si vous souhaitez aller la rencontrer dans son cabinet de sophrologie. 5 / 5 ( 2 votes )

2 Commentaires


6 vues

LE CABINET

50, av. Frédéric Mistral

30220 Aigues-Mortes, France

Lundi - vendredi 

De 9h30 à 18h30

NOUS CONTACTER

soinetsoi.as@gmail.com

Tel: 06 66 75 28 43

Suivez-moi !

  • Anais Sophrologue - Soin&soi
  • Soin et Soi - Sophrologie - Bien naitre
IAIM_100.jpg
afmb_logo.png

© 2020 par Anais Servel Sophrologue.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now